La bataille pour libérer Raqqa, capitale de Daech, a commencé

C’est l’un des derniers bastions de Daech, mais sûrement l’un des plus symboliques : Raqqa a été érigée en capitale du « califat » depuis que l’organisation terroriste s’en est emparée, en 2014. Sa chute scellerait sa défaite militaire.

Raqqa est la capitale de l’organisation terroriste depuis 2014. Située à seulement 90 km de la frontière turque, c’est l’une des principale base à partir desquelles Daech prépare les attentats terroristes perpétrés dans des pays occidentaux. Sa chute marquerait une nouvelle étape, décisive, dans la défaite militaire déjà bien entamée (voir notre article ici).

Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), une alliance qui regroupe des milices arabes et kurdes soutenues par les Etats-Unis, ont annoncé mardi 6 juin, que la bataille pour libérer Raqqa avait commencé la veille à partir du nord, de l’est et de l’ouest de la ville.

Une bataille « acharnée »

Selon Talal Silo, porte-parole des FDS, dans une interview à Reuters réalisée par téléphone, cette bataille sera « acharnée, car Daech luttera jusqu’au bout pour défendre sa capitale ».« La coalition a un grand rôle à jouer dans la réussite des opérations. En plus de l’aviation, il y a des éléments de la coalition qui coopèrent sur le terrain avec les Forces démocratiques syriennes (FDS) », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *