Abou Bakr Al-Baghdadi, le chef de Daesh, a-t-il été éliminé ?

La Russie affirme avoir « liquidé » le calife auto-proclamé de Daesh, Abou Bakr El Baghdadi, lors du bombardement de la ville de Raqqa, en Syrie, la « capitale » de l’organisation terroriste.

La Russie affirme avoir “liquidé” le chef de Daesh lors d’un bombardement sur la ville de Raqqa où Abou Bakr al-Baghdadi était supposé rencontrer d’autres chefs de l’organisation terroriste.

Après ce bombardement, le ministère russe de la Défense a déclaré « avoir reçu fin mai des informations sur la tenue dans la banlieue sud de Raqqa d’une réunion de dirigeants de l’organisation terroriste […] selon les informations que nous cherchons à vérifier par divers canaux, le dirigeant de l’Etat Islamique Abou Bakr al-Baghdadi se trouvait à cette réunion et a été éliminé dans le bombardement ». Les autorités russes ont toutefois précisé qu’elles recherchaient la confirmation de sa « liquidation ».

Sa mort a été plusieurs fois annoncée

Attention cependant, le commandement américain n’a toujours pas confirmé cette information. Or à plusieurs reprises dans le passé la mort du chef de l’organisation a été annoncée, avant d’être démentie, comme en novembre 2014 où la mort du calife auto-proclamé avait été annoncée suite à des frappes de la coalition internationale… jusqueà ce que’Al Baghdadi s’exprime dans un enregistrement audio.

25 millions de dollars

Âgé de 46 ans, Abou Bakr Al-Baghdadi reste invisible depuis trois ans. Sa dernière apparition dans une vidéo remonte à juillet 2014 où on le voyait dans une mosquée de Mossoul proclamer la naissance du « califat ». Les Etats-Unis ont mis sa tête à prix : 25 millions de dollars.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *